Le mouvement hip-hop

Le Mouvement hip hop

Aujourd'hui il existe beaucoup de versions différentes sur la naissance du hip-hop. Cet article a pour but de retranscrire son histoire afin qu'elle soit compréhensible par tous. Elle a aussi pour but de laisser une trace, afin que les nouvelles générations n'oublient pas toutes ces valeurs, qui aujourd'hui sont souvent remplacées par des valeurs et enjeux commerciaux.

Le hip-hop est né aux  États Unis dans les ghettos du Bronx dans les années 70. Aujourd'hui on peut répartir le hip-hop en 5 parties : le DJing, le MCing, la Danse, le Graff, et la Connaissance. 

Urban Rythmic

 

À cette époque, les ghettos new-yorkais sont habités en majorité par les populations afro-américaines (pour la plupart issues de l'immigration). Les conditions de vies, héritées de la misère sociale, dans une Amérique  noire en pleine révolte (entraînée en partie par un certain Malcolm X), réclament plus de droits pour la communauté noire. Les  gangs sévissent à l'intérieur même de ces quartiers et les affrontements sont monnaie couranteC'est dans cet environnement que va naître cette culture de révolte.

À travers les textes, blogs et reportages, tous semblent affirmés que  son 

commencement s'est écrit en partie grâce aux danseurs et aux DJ (appelés Disc Jockey). C'est lors des  fêtes de quartier nommées bloc party que va émerger ce mouvement. Les danseurs réclamaient des titres de musique plus longs afin qu'il puisse s'exprimer. Le premier à avoir trouvé la solution est DJ Kool Herc, l'idée était de prolonger le son en branchant 2 platines avec le même titre sur un beat décalé pour obtenir des titres uniques en utilisant des vinyles, une révolution à l'époque.

La plupart des musiques aujourd'hui sont issues de cette culture en utilisant différentes

techniques comme le scratch pour la plus connue.

La musique représentée par le Djing et le MCing avant d'être identifié est issue du jazz très populaire dans les ghettos avec les influences d'un grand nom de la musique, James   Brown mêlant la soul et la funk.

Le hip-hop est une identité à part entière, le graffeur embellissait les murs du quartier, en soirée le DJ passait en boucle ces titres, les danseurs s'affrontaient et les MC faisaient monter l'adrénaline durant les shows.

Le graffeur, muni de ses bombes d'aérosols se réapproprie son environnement urbain par un graffiti ou un tag. Le graffiti consiste à réaliser des lettrages complexes ou représenter des personnages tandis que le tag est une signature laissée par l'auteur. Le plus connu est sans doute Obey qui aujourd'hui est représenté par une marque, artiste contemporain il est aujourd'hui reconnu pour son talent.

Le danseur est aussi appelé bboy. L'éthymologie du terme bboy est assez floue. Néanmoins ils partagent  tous les  mêmes valeurs dont la plus grande est le respect. La danse était utilisée


 

platine
auparavant pour éviter un affrontement, il s'exprime à travers tous les styles : la breakdance, le new style, le popping, le locking, et bien d'autres. Aujourd'hui, le terme bboy peut être utilisé pour définir quelqu'un représentant l'esprit du hip-hop.
 
Les MC (diminutif de Maître de Cérémonies), annonçaient les groupes présents. Aujourd'hui qualifiés de rappeur, les textes sont composés de paroles saccadées, imagées, le plus souvent, riches en assonances et allitérations. Celui que l'histoire retiendra, porte le nom d'Africa Bambaataa. Premier disque d'or de rap une nouvelle révolution.
 

Appartenant à un gang, il créa un groupe appelé Universal Zulu Nation qui changea l'Europe dans les années 80. 

Le groupe Zulu Nation est devenue Universal Zulu Nation après sa tournée en Europe. Venu prêcher la bonne parole en France, Afrika bambaataa fait connaitre l'esprit à travers sa musique. C'est aussi, sans aucun doute, grâce à l'émission H.I.P. H.O.P présentée en 1984 par Sydney sur TF1, que tous les Français vont découvrir cet univers. Près de 30 ans plus tard la citation d'Africa Bambaataa "peace unity love and having fun" reste la plus


 

représentative de l'esprit hip-hop.

L'article ne reflète pas l'exactitude stricte de la création du hip-hop mais de ce qui a été retenu et ce qui revient le plus souvent en mémoire. Il ets basé sur des forums tel que celui de style2ouf où l'on peut retrouver une mise en commun des souvenirs, mais aussi à partir de reportages sur Arte : hip-hop the world is yours, ou encore Le Mouve réalisé par France 3 en 1991. Et pour finir le film le plus représentatif du hip-hop à l'époque aux États unis est sans doute Beat street un film dans lequel vous 

 

 

plongez intégralement dans l'univers hip-hop.

N'hésitez pas à signaler toute incohérence ou erreur. La connaissance doit  être partagée.

Pour les plus curieux, voici un document qui reprend chacune des parties en détails : La culture Hip-Hop

Urban Rythmic

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site